Si vous avez manqué :
0 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12

Les Insupportables vous ont présenté le

FestivalManké 2005
Festival parallèle de musique contemporaine

"Visions d'oreille"
Samedi 12 novembre 2005

Le sillon irrévocablement parallèle creusé à vif par le FestivalManké dans le petit monde ronronnant de la musique contemporaine n'en finit pas d'éblouir et d'éclabousser, comme l'a montré sa sixième édition au Cedac de Cimiez.

Salle comble
. Tant attendues - même si c'est au tournant - les trouvailles, provocations et entourloupes dans toutes les langues, chers à Katy Rémy, sont au bien au programme de l'ébouriffante tragédie musicale qui se déroule sur les planches. Abasourdie par ces "Visions d'oreille", la foule glisse de concert en film - et retour - sans reprendre son souffle. De 19 h à minuit pas une onde de silence… Les chansons d'Ad Libido, la Fantaisie espagnole de Mesdames Volto & Colombani, la dérive flux-tuante de Kristof, les chants corses en orbite des I Burtuoni, le raffinement persan des Mirabdolbaghi et la généreuse maîtrise des virtuoses transalpins de l'ensemble VoXabulaire réinventant un Scelsi désormais centenaire illuminent cette folle et longue nuit, que Ben finit par nous souhaiter "bonne" du fond de son lit de scène… Et, pour une fois, la musique se voit comme le cinéma s’entend : entre deux débordements de vie, les brèves et parfois rudes expériences vidéo des Sinatti, Minazio, Everart, Pyo, Bataillard, Sammut & Cassini achèvent de convaincre que les oreilles n'ont pas de paupières et que le beau n'est que le premier degré du terrible.



Si vous avez loupé celui de Nice-Matin du 15 novembre ("Festival Manké : une réussite"), vous pouvez consulter en ligne quelques compte-rendus du Festival :
> sur le site [anaclase.com] > "Manké, c'est à Nice le festival des trublions : la manifestation qui contrefait dans le genre explosif l'institutionnel Manca, à la même période que son grand aîné, histoire de mieux brouiller les pistes. Une sorte de tradition ancrée depuis déjà six ans dans la capitale de la Côte d'Azur..." >[lire la suite]
> sur le site [salade-nicoise.net] > "Dernier Week-end, la foule niçoise nous rejoint ce samedi ou le Cuirassé Potemkin réveille de leur sieste les cinéphiles. Rencontre sympa avec Alain Cavalier encore à Magnan. J’irai demin Dimanche voir le Filmeur. Toute la jeunesse a fui à Cimiez... [ce site web n'est plus en ligne]